DEBAT La pollution de l’air en ville, arrive-t-on à s’attaquer efficacement à ce problème de santé publique?

Pour faire face à la pollution atmosphérique, mairies et préfectures ont élaboré diverses restrictions au trafic routier, l’un des principaux responsables des émissions de polluants dans un pays qui possède le parc automobile le plus dieselisé au monde.

Circulation différenciée grâce à la vignette Crit’air, limitation de la vitesse, promotion de la mobilité douce et gratuité des transports en commun, tout un ensemble de mesures censées abaisser les niveaux de pollution lorsqu’ils sont au plus haut.

Mais est-ce la manière la plus efficace de s’attaquer à la pollution de l’air en ville ?

Pour en débattre,

Marie Jo Sader reçoit sur ce plateau :

Olivier Blond
Président de Respire, association nationale pour la préservation et l’amélioration de la qualité de l’air
Pierre Chasseray
Délégué général de « 40 millions d’automobilistes », association nationale qui se veut être leur porte parole et au service de leurs intérêts

Publicités
Cet article a été publié dans Actualité, Cœurs de ville-Cœurs de Métropole, Environnement, Mobilité, Pollution, Santé, Transports, Voiture. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s