Stationnement des habitants: la lettre ouverte du CLUQ au Maire

Quelques semaines après la votation citoyenne, enclenchée par la pétition du Comité de liaison des Unions de quartier de Grenoble (CLUQ), celui-ci revient à la charge. Dans une lettre ouverte, datée au 11 novembre 2016 et adressée au maire de Grenoble, Eric Piolle , le Cluq exige que le résultat des urnes se traduise par un engagement du maire. Sans quoi, la promesse de « redonner du pouvoir d’agir » aux habitants serait bel et bien une coquille vide…« Que faire alors ? » s’interroge le Cluq.

« Remise à plat totale des tarifs du ticket résident »

« A court terme », le Cluq propose au maire, qui se félicitait au sortir de la semaine de votation que Grenoble se place « dans le top européen de la participation européenne », d’en prendre acte… Et donc «de revoir la délibération de juin 2016 en conservant les tarifs des horodateurs en l’état mais en [s’] engageant dès demain pour une remise à plat totale des tarifs du ticket résident et la mise en place de la concertation demandée… »

« A moyen terme», le Cluq demande à la Ville de «réellement prendre en compte les propositions que les habitants [lui] feront pour revoir l’ensemble du dispositif». Le Cluq finit sa lettre en souhaitant au maire « de prendre les décisions nécessaires pour que «redonner du pouvoir d’agir aux habitants » soit plus qu’une formule séduisante».

Publicités
Cet article a été publié dans Actualité, Parking, Stationnement. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s