Vignettes anti-pollution à Grenoble: réaction de l’Automobile Club du Dauphiné- France 3 Alpes

En cas de pic de pollution, les voitures les plus anciennes et les plus polluantes seront mises à l’index. La mesure est entrée en vigueur le 1er novembre 2016 à Grenoble. Elle est déjà controversée.

Alain Freyssinet, vice-président de l’automobile club du Dauphiné, propriétaire de vehicules anciens estime que la mesure est injuste car la plupart du temps « on ne circule pas dans un véhicule ancien par plaisir. C’est souvent pas manque de moyens. ».

Alain Freyssinet dénonce également le revirement des politiques : « On roule avec des véhicules diesels « prescrits » par nos gouvernements successifs. Ce parc sera demain invendable ».
Il critique aussi le réseau de transports en commun « pas toujours adapté » pour ceux qui habitent en périphérie de Grenoble ou qui ont des horaires de travail décalés.

>> Vidéo de l’interview d’Alain Freyssinet sur France 3 Alpes :

Vignettes anti-pollution à Grenoble: « une mesure injuste »

Cet article a été publié dans Actualité, Environnement, Mixité, Pollution, Santé, Transports. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s