Descentes de l’Isère en canoë: Visiter Grenoble au fil de l’eau !

Embarquement immédiat pour une balade historique au fil de l’eau !

« Les participants s’installent tous dans des embarcations biplaces. Il faut juste se laisser glisser le long du courant, et… ne pas se laisser impressionner par les remous. »

L’Aviron club grenoblois encadre des descentes de l’Isère en canoë, commentées par un guide de l’office de tourisme. Chaque samedi matin, de 10h à 12 heures, jusqu’à fin août, naviguez sur le dos de l’Isère, et plongez dans plusieurs siècles d’histoire. Gilet de sauvetage, casque, c’est la tenue de rigueur pour monter sur les canoës.

Les biceps s’échauffent quand il s’agit de diriger le canoë, ou de lui faire prendre un peu de vitesse. Oui, il faut y mettre du sien pour ne pas rester échoué sur une plage argileuse. Pagaye à gauche, pagaye à droite, et vous revoilà de nouveau tranquillement porté par le courant. Les embarcations sont très lourdes, et difficilement maniables, mais leur poids garantit aussi leur stabilité. Même sans être contre une petite baignade, mieux vaut ne pas tomber à l’eau tout habillé.

Grenoble vu de l’Isère

La descente est ponctuée de plusieurs haltes, durant lesquelles le guide raconte Grenoble, vu de l’Isère.

Comment la ville s’est étendue, en repoussant l’Isère et le Drac toujours plus loin sur les flancs de la Chartreuse et du Vercors. Sur les flots, la vue sur la Bastille, sur le quartier Saint-Laurent ou sur la Porte de France est imprenable, et les explications apportées par le guide sont, elles aussi, surprenantes.

Durant la descente, on se familiarise avec l’Isère, dont le nom signifiait “la rivière qui serpente”. Sa couleur, grise et uniforme comme la peau d’un serpent, est due à sa charge importante de particules d’ardoise. Quant au Drac, il était surnommé “le Dragon”, pour dissuader les jeunes enfants de s’aventurer dans ses bouillons. D’autres anecdotes sont encore à découvrir durant cette visite.

Et après l’effort, le réconfort : dégustation de Noix de Grenoble et d’un verre de sirop, partagés par les participants encore sur les flots, avant d’accoster au niveau du Polygone scientifique.

Ce qui est demandé pour être de l’aventure

Les participants doivent avoir au moins 16 ans (être accompagnés d’un adulte). Pour les sorties, il faut s’habiller en tenue de sport normale, avec des baskets fermées, sans oublier les lunettes de soleil si le beau temps est au rendez-vous.

viaGrenoble | Visiter Grenoble au fil de l’eau.

Cet article, publié dans Actualité, Mobilité, Nature, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s