Le projet Equitour : Ils partent en Asie pour remonter aux origines du commerce équitable

Jérôme, Linda et leurs deux enfants avec leurs vélos, devant leur boutique grenobloise de commerce équitable. Le 27 juillet, la famille Buffière part un an en Asie pour un Equitour. Photo DR

Les Buffière, un couple grenoblois, aiment bien voyager. Mais cette année, ils ont décidé de donner encore davantage de sens à leur voyage. Avec leurs deux enfants, Linda et Jérôme se lancent dans l’Equitour. Un an en Asie, avec les artisans du commerce équitable, pour un retour aux origines. Départ le 27 juillet !

Linda Buffière tient une boutique dans le quartier Championnet, à Grenoble. On y trouve des vêtements, des chaussures, des objets de décoration, des ustensiles de cuisine, des bijoux. Des articles colorés qui viennent du monde entier, issus du commerce équitable et une boutique chaleureuse, où se pressent les habituels « consommacteurs » et les curieux, et on s’arrête volontiers boire un thé glacé maison. Mais le 27 juillet, Linda quittera son magasin « Regards d’ailleurs ». Pas pour partir en vacances, ou en tout cas, pas comme on l’imagine. La jeune femme s’embarque avec son mari Jérôme et leurs deux enfants de trois et quatre ans pour un voyage pas tout à fait comme les autres.

« Le commerce équitable n’est pas parfait »

« Ca fait un an qu’on y réfléchit, on part une année et on avait envie de donner du sens au voyage », explique Linda. Leur périple s’appelle l’Equitour. Le principe : « Partir à la découverte des acteurs du commerce équitable », comme le dit Linda. Mais côté artisans. La famille va commencer par prendre le train, direction Berlin, Moscou mais surtout l’Asie centrale, avec un premier stop un peu plus long au Kirghizistan. Puis après, ce sera la Chine, si tout roule côté visa, le Népal, l’Inde. Et six mois auront déjà passé. « On veut faire des arrêts assez longs, environ un mois à chaque fois, pour pouvoir réellement vivre et rester avec les artisans du commerce équitable. On a envie d’aller à leur rencontre, de revenir aux origines, à l’histoire des produits, et c’est possible uniquement par l’échange oral », ajoute encore la Grenobloise. Les artisans dont ils vont partager le quotidien un temps travaillent le feutre, le coton, le cachemire, récolte du thé, font des jouets en bois, entre autres. « On veut avoir un point de vue réaliste, voir comment ils travaillent mais aussi quelles sont les limites actuelles. Peut-être que certains projets seront un peu décevants mais ça sera intéressant aussi. Le commerce équitable n’est pas parfait », souligne Linda.

« Une démarche globale de sensibilisation au commerce équitable »

Les Buffière enchaîneront ensuite sur six mois en Asie du Sud-Est : Vietnam, Thaïlande, Laos, avec une difficulté supplémentaire. « On voyagera à vélo ! Cela fait aussi un peu partie de notre philosophie, de voyager autrement : on ne voulait pas prendre l’avion. » Ce sera donc train, puis vélo, essentiellement, pour leur année en Asie. Et Linda et sa famille ne partent pas les mains vides. L’échange, toujours. « On emmène avec nous une vidéo, quelques photos. On veut montrer aux artisans, aux coopératives, là-bas, ce que nous ont fait, à l’autre bout de la chaîne. J’ai des clients, des « consommacteurs » de « Regards d’Ailleurs » qui ont accepté de témoigner. Ca rentre dans une démarche globale de sensibilisation au commerce équitable. » Retour prévu dans un an. Avec des photos, des expériences, plein de souvenirs. « On part avec un appareil photo, un micro, on veut pouvoir faire des vidéos aussi, pour expliquer comment ça se passe là-bas. Quand on rentrera, on réalisera des petits clips, percutants, sur le commerce équitable », détaille Linda. Pour faire profiter de leur voyage, à leur retour, ici, en France. Parce que c’est sûr, les Buffière rentreront. « C’est une parenthèse d’un an, mon mari a pris un congé sabbatique. La boutique va continuer à tourner aussi en mon absence. Mais on va rentrer, même si peut-être qu’on aura envie de faire le même type de voyage… en Amérique Latine. On verra plus tard. »

Le projet Equitour a aussi un blog. Pour les suivre, c’est ici.

par Coralie Dreyer le 26/07/2013 à 14:21

viaGrenoble Société | Ils partent en Asie pour remonter aux origines du commerce équitable.

Publicités
Cet article a été publié dans Actualité, Commerce, Famille, Solidarité, Voisinage. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s