Grenoble : annonce de changements pour la vidéosurveillance et la police municipale

D’ici la fin de l’actuel mandat municipal, il y aura 74 caméras de vidéosurveillance à Grenoble dont les images sont visionnées dans les locaux de la police municipale.

 Ce vendredi matin, on a annoncé, dans les locaux de la police municipale, deux mesures importantes en matière de sécurité. Les policiers municipaux seront désormais armés la nuit et il y aura un renforcement du dispositif de vidéosurveillance.

Sur la vidéosurveillance, ce qui a motivé ce « développement raisonné », ce sont les résultats des expérimentations menées depuis deux ans. « Sur l’hypercentre et notamment le Jardin de Ville, on note une nette accalmie, souligne le premier adjoint. Cela s’est aussi vérifié sur Capuche et le Village olympique, même s’il y a un effet de report des actes répréhensibles et dehors du champ des caméras. »

Résultat: « d’ici la fin du mandat », une vingtaine de caméras supplémentaires seront installées, notamment trois à Mistral, 8 ou 10 à Villeneuve, 3 à Teisseire, et dans l’hyper-centre, « là où il y a des commerces sensibles, comme les bijouteries ou les bureaux de tabac ». Vingt caméras en plus qui porteront le total à 74.

Un renforcement du dispositif de vidéosurveillance qui vient « en complémentarité » du renforcement des moyens humains de la police municipale. Hors Zone de sécurité prioritaire (ZSP), les brigades de soirée circuleront désormais sur tous les secteurs de la ville, et ce jusqu’à 3 heures du matin, été comme hiver. Des changements qui justifient, selon le premier adjoint J. Safar, l’armement des policiers municipaux, qui seront équipés d’une arme de poing « début 2014 »: « On ne peut pas demander aux policiers de patrouiller davantage et plus tard sans une protection minimale. » Mais, souligne Jérôme Safar, « l’arme est là en protection, en dissuasion. C’est l’arme pour ne pas avoir à s’en servir, pas pour la sortir à tout bout de champ. »

D’ici le mois de juin, une dizaine d’agents supplémentaires seront recrutés, le même nombre à nouveau d’ici 2014. L’armement des policiers municipaux coûtera environ 400 000 euros: 300 000 euros en équipement en pistolets et environ 100 000 euros pour des travaux de sécurisation de l’armurerie. Et le premier adjoint de conclure: « Cela ne veut pas dire qu’il ne se passera plus rien. Mais l’on veut montrer que quand les pouvoirs publics se mobilisent, il n’y a plus de zones de non-droit. »

via Sécurité à Grenoble : le changement, c’est maintenant – grenews.fr

Cet article, publié dans Actualité, Sécurité, Tranquilité, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s