Grenoble:  17,4 millions d’euros pour l’ÉcoCité

Quelques semaines après l’annonce d’une dotation de l’État de 17,4 millions d’euros au projet ÉcoCité, le commissaire général à l’Investissement, Louis Gallois, s’est rendu à Grenoble pour visiter le site de la Presqu’île et participer à une réunion du comité de pilotage.

Le projet d’ÉcoCité grenobloise, au cœur duquel s’inscrit la Presqu’île, est devenu, grâce à l’attribution d’une enveloppe de 17,4 millions d’euros, le mieux doté des treize lauréats au niveau national. Le commissaire général à l’Investissement, Louis Gallois, s’est d’ailleurs déplacé  jeudi 20 décembre, à Grenoble, pour participer à une réunion du comité de pilotage, au cours de laquelle il a réaffirmé son enthousiasme.

Le socle du projet financé

Alors que le coût de l’ÉcoCité grenobloise atteint 1,3 milliard d’euros sur une période de quinze ans, cette première dotation de 17,4 millions d’euros servira surtout à financer le socle du projet, c’est-à-dire les premiers îlots de 500 logements, «le Pavillon de la Mobilité» accueillant plusieurs modes de transports et le «Pass Mobilité» qui offrira une offre de transports unifiée. Elle financera également la mise en place du réseau « SmartGrid » permettant d’ajuster la production d’énergie à la demande, ainsi que la réalisation d’une centrale de cogénération biomasse.

Des rallonges envisagées

En attendant la première tranche de travaux qui démarrera en 2013, Louis Gallois n’a pas hésité à laisser la porte ouverte à d’autres rallonges budgétaires. « Nous sommes prêts à étudier d’autres projets qui s’intègrent dans l’ÉcoCité et, pourquoi pas, à les soutenir si nous nous mettons d’accord. Il y a là une expérience passionnante que nous aimerions utiliser dans d’autres villes en France », a-t-il fait savoir. Le maire de Grenoble a déjà quelques idées. « Je pense notamment à la création de boucles froides dans le domaine de l’énergie, ou bien à des véhicules électriques par exemple », estime Michel Destot. L’État a d’ailleurs fait une petite entorse à ses habitudes puisqu’une partie de sa dotation servira à financer une portion de l’extension du tram B.

Marie Lyan

JDE | Édition | 21 décembre 2012

viaLe Journal des entreprises – Rhône/Alpes – Grenoble. 17,4 millions d’euros pour l’ÉcoCité.

Publicités
Cet article a été publié dans Environnement, Logement, Mobilité. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s